Après une première visite de l’entreprise de services à la personne Babychou Service dans le Var, j’ai rencontré les représentants de la FESP, fédération représentative des entreprises de service à domicile créée en 1996.
Il a été question de la valorisation des métiers du secteur. Avec la crise sanitaire mais aussi l’évolution démographique, le secteur de l’aide à domicile sera pourvoyeur d’emplois et nécessitera de nombreuses compétences.
Les entreprises de services de l’aide et de l’accompagnement à domicile représentent près de 160 000 salariés en France. Ils sont riches d’une vingtaine de métiers divers et variés comme ceux du maintien à domicile, du ménage ou encore des aides aux devoirs. Ces salariés qui ont exercé notamment pour la prise en charge de nos aînés pendant la crise Covid, ont été eux aussi en première ligne pendant cette crise sanitaire.
Ces métiers méritent toute notre considération particulièrement au regard de la question de la rémunération. Je suis favorable à la revalorisation de tous les salaires, aussi bien du privé que de la branche associative. Je remercie la fédération pour ses propositions en la matière mais aussi pour leurs échanges sur une future réforme de l’autonomie ou encore sur la gouvernance des acteurs de la cinquième branche de la sécurité sociale. Des mesures doivent être prises rapidement pour donner les conditions nécessaires au secteur de créer une offre de qualité.