Ma question hier à Gérald Darmanin, Ministre de l’Intérieur, en audition au Sénat hier mercredi 25 novembre, par la commission des lois, dans le cadre de l’examen du PLF 2021.
« Monsieur le ministre de l’intérieur,
Comme vous le savez, le secours à personnes représente aujourd’hui près de 80% de l’activité des SDIS. Nos sapeurs-pompiers ne sont plus seulement les soldats du feu mais également ceux de la santé. Cette évolution est synonyme d’interventions toujours plus nombreuses des SDIS pour pallier les carences de transport sanitaire des services de santé de l’État.
Fixé par un arrêté conjoint du ministre de l’intérieur et du ministre de la santé, le montant de l’indemnité reçue par les SDIS pour ces carences a connu des évolutions marginales voire symboliques au cours des dernières années : 118 euros en 2015, 121 euros en 2018 pour atteindre aujourd’hui 123 euros. Or, le coût réellement supporté par les SDIS est 5 à 6 fois supérieur à ce montant ! Nous avons affaire à un véritable transfert de charges de l’État vers les collectivités qui financent les SDIS !
Monsieur le ministre de l’intérieur, en tant que garant de la cohérence de la sécurité civile et signataire de l’arrêté fixant ces indemnisations, pouvez-vous vous engager à les revaloriser rapidement afin qu’elles atteignent un niveau décent ? »